CABRIOLE ou Jeu de la puce

Manufacturer: Mauclair-Dacier

Date: circa late 1890s

Notes: Set in a wooden cylindrical container which serves as the pot. Rules were folded
into a small wad to fit into container. Top of container is labeled “LA PUCE”. Winks appear to be made of vegetable ivory.

CABRIOLE

OU JEU DE LA PUCE

Nouvelle jeu de Societé

I.- Ce jeu peut être joué par un nombre quelconque de joueurs. Si le nombre de ceux-ci est pair, au lieu do jouer chacun pour son compte, on fera bien de former deux camps en s’associant à deux ou à trois; dans ce cas, en s’asseyant autour de la table, deux joueurs du même cam devront être éparés par un joueur du camp opposé.

II.- La table peut être une table quelconque, ronde de préférence, mais il est essentiel qu’elle soit recouverte d’un tapis très épais, ou de deux tapis superposés, ou as besoin de trois tapis. Le mieux serait de mettre sous le tapis habituel un gros molleton, de cette façon on obtiendrait une bonne élasticité. Nous insistons particulièrement sur cette question d’épaisseur et de moelleux, parce que de cette condition dépend absolument le résultat. Si L’on ne s’y conforme pas, on reconnaîtra immédiatement que le jeu est impossible, et l’on se privera ainsi du plaisir incontestable qu’il procure. Sur un tapis d’épaisseur insuffisante, on réussira bien à chasser un jeton en avant, mais on ne pourra pas le faire sauter en l’air.

III.- On place la petite coupe au centre de la table, et autour de cette coupe on trace à la craie, sur le tapis, un cercle de 12 c/m environ de diamètre. L’espace situé entre ce cercle et la coupe figurera un lac dont le rôle sera expliqué plus loin.

IV.- Les joueurs forment entre eux une poule dont le produit appartiendra au gagnant.

V.- Chacun reçoit 4, 5 ou 6 petits jetons d’une couleur distincte, et un jeton plus grand de même couleur. Ce grand jeton servira à presser le bord des petits, de la manière indiquée par la figure ci-contre, dans le but de les envoyer successivement dans la coupe.

VI.- Les joueurs placent leurs petits jetons en ligne vis-à-vis d’eux, de telle sorte que tous les petits jetons qui sont en jeu se trouvent à égale distance de la couple. Si la table est ronde, la chose sera facile: on pourra convenir que tous les petits jetons seront rangés à une distance du bord de la table équivalant au diamètre d’un grand jeton, soit 3½ centimètres. Si la table n’est pas ronde, il sera nécessaire d’obvier à cet inconvénient d’une façon quelconque, soit qu’on trace à la craie sur le tapis un grand cercle qui servira pour tous de ligne de départ, soit qu’on marque à l’aide d’une épingle ou de tour autre objet le point de départ de chaque joueur, en fixant ce point à une distance égale pour tous de la coupe.

VII.- Chaque joueur à son tour fait avancer un jeton, et quand tous ses jetons ont quitté successivement la ligne de départ, il a la liberté de jouer avec un jeton quelconque de sa couleur.

VIII.- Quand un joueur réussit à mettre un jeton dans la coupe, il continne à jouer avec l’un quelconque de ses jetons, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il manque le but. Le joueur qui le premier à réussi à mettre tous ses jetons dans la coupe gagne la poule, et de plus il se fait payer par chacun des joueurs du camp opposé la somme convenue d’avance pour chaque jeton que ceux-ci ont encore hors de la coupe; il partage, bien entendu, son gain avec ses partenaires.

IX.- Tout jeton qui tombe dans le lac doit retourner à la ligne de départ, d’où il pourra être joué de nouveau par son propriétaire quand le tour de celui-ci sera revenu. On peut convenir toutefois que tout jeton qui tombera dans le lac sera irrévocablement perdu et devra y rester jusqu’à la fin de la partie. Son propriétaire paiera à la poule une amende convenue d’avance, et ce sera alors le joueur ou le camp qui aura mis le plus grand nombre de jetons dans la coupe qui gagnera la poule. Quand même un jeton ne serait pas complètement dans le lac, il suffit qu’il y soit entré dans une proportion quelconque pour tomber sous le coup des règles énonc&eacées dans ce neuvième paragraphe.

X.- Tout jeton qui roule hors de la table retourne à la ligne de départ, d’où il pourra être joué de nouveau par son propriétaire, quand le tour de celui-ci sera revenu.

XI.- En aucun cas, il n’est permis à un joueur de toucher avec la main les jetons en jeu appartenant à ses adversaires, de sorte que s’il arrive accidentellement qu’un jeton étranger couvre dans une proportion quelconque le jeton qu’un joueur désire jouer, ce joueur devra attendre pour jouer que l’adversaire ait déplacé le jeton qui recouvre le sien. Un joueur ne doit pas intentionnellement couvrir les jetons de ses adversaires.

XII.- Les joueurs d’un même camp peuvent jouer indistinctement avec tous les jetons appartenant à ce camp. En revanche, on ne doit sous aucun pretexte quitter sa place; quand un joueur ne peut atteindre, pour le jouer, un jeton lui appartenant, il doit laisser à l’un de ses partenaires le soin de le jouer, mais celui-ci, bien entendu, ne pourra jouer ce jeton que lorsque son propre tour de jouer sera venu.

M. D. PARIS.

PARIS- IMP. L. & A. CRESSON FRÈRES, 5, RUE CHAPON.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *